Se faire vacciner contre la grippe, c’est maintenant !

La couverture vaccinale des professionnels de santé contre la grippe est inférieure à 30% depuis plusieurs années. Or, les personnels soignants ont un risque majoré de contracter la grippe. La vaccination présente donc pour eux un intérêt individuel, mais également collectif en permettant une protection indirecte de leurs patients.
Les infections nosocomiales, qui ne sont pas rares, ont d’ailleurs souvent les soignants pour origine et peuvent avoir des conséquences graves, notamment en milieu hospitalier.

7 arguments pour se vacciner contre la grippe

1. L’épidémie de grippe touche chaque année en France de 2 à 7 millions de personnes pendant 5 à 9 semaines. La « vraie » grippe ne doit pas être confondue avec d’autres affections pseudo-grippales, pathologies bénignes et courantes.

2. La grippe n’est pas une infection saisonnière banale. C’est une infection respiratoire aiguë virale très contagieuse, sévère, douloureuse, invalidante, qui peut être cause de mortalité chez les personnes âgées, les sujets atteints de certaines pathologies et les nourrissons. Elle est le principal facteur de risque de mortalité par maladie infectieuse en France.

3. Le vaccin présente une bonne tolérance, y compris chez les personnes ayant des pathologies chroniques, notamment graves, qui sont à vacciner en priorité.

4. Le vaccin contre la grippe est adapté chaque année, selon une composition définie par l’OMS, en fonction de données de surveillance biologiques et épidémiologiques. Les vaccins trivalents contre la grippe saisonnière utilisés en France comme en Europe depuis plusieurs décennies sont des vaccins inertes et sans adjuvant.

5. La grippe est une maladie à prévention vaccinale où la morbi-mortalité évitable peut encore très fortement diminuer.

6. La vaccination contre la grippe a démontré son efficacité pour réduire la mortalité dans certaines pathologies graves, malgré un vaccin efficace à 50 % chez les personnes âgées. Elle permet de réduire les hospitalisations (de 16 à 32 %) chez les personnes de plus de 65 ans et dans certaines pathologies graves, et de réduire la morbi-mortalité dans les maisons de retraite.

7. Cette année, les modalités de vaccination sont simplifiées pour les adultes qui se font vacciner pour la première fois. Toutes les personnes de 18 ans et plus pour qui la vaccination antigrippale est recommandée peuvent désormais retirer leur vaccin à la pharmacie, sur simple présentation de leur bon de prise en charge de l’Assurance Maladie. Plus de 6,5 millions de personnes seront concernées par cette nouvelle mesure dont les professionnels de santé. Elles peuvent ensuite se faire vacciner par le professionnel de leur choix : infirmier, médecin, sage-femme et par un pharmacien participant à l’expérimentation menée dans quatre régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie.

IMG_678x454_affiche_humour_grippe