Relever le défi des maladies parodontales

En juin 2017, l’UFSBD a réalisé, avec le soutien de l’URPS Chirurgiens-Dentistes PACA, la réalisation d’une enquête épidémiologique régionale inédite sur l’état de santé parodontale des 35-65 ans vivant en région PACA, intitulée PAROPACA.logo paro paca ok

Une enquête inédite

Des chirurgiens-dentistes sentinelles, exerçant dans des cabinets dentaires libéraux en région PACA, se sont engagés à renseigner un questionnaire pour chacun de leurs patients reçus à leur cabinet dentaire pendant une période définie. L’étude porte sur des patients âgés entre 35 et 65 ans avec au moins 2 dents présentes par sextant et n’ayant pas bénéficié de détartrage dans les 3 mois précédant l’enquête. L’objectif de l’enquête PAROPACA était de recueillir les principaux indicateurs épidémiologiques en santé parodontale afin d’actualiser les connaissances dans ce domaine et de développer des programmes de prévention adaptés aux besoins constatés.

112 praticiens sentinelles ont ainsi participé à cette enquête permettant de récolter puis d’analyser 1536 questionnaires patients (à découvrir ici).

Des résultats alarmant

Notre enquête PAROPACA a ainsi révélé une forte prévalence des maladies parodontales chez les adultes âgés de 35-65 ans. En effet, 3 patients sur 4 dans notre échantillon (74,4 %) présentent une pathologie parodontale.

Résultats ParopacaSi 1⁄4 des patients n’est atteint que d’une gingivite, maladie réversible, il est à noter que près d’1 patient sur 2 (47,3%) présente une parodontite, avec mise en évidence de poches parodontales.

L’enquête épidémiologique PAROPACA fournit un éclairage important sur l’état de santé parodontale des individus résidant en région PACA. Si, de par ses modalités et son type de recrutement, notre étude ne peut être considérée comme réellement représentative, du fait qu’elle n’évaluait la santé parodontale que de patients consultant en cabinet dentaire et, du fait de la durée relativement courte du terrain de l’enquête, nos résultats correspondent pleinement à ceux décrits dans les études épidémiologiques nationales et internationales réalisées. En 2012, une enquête américaine avait évalué que 47,2 % des adultes américains souffraient de parodontites.

Un vrai problème de santé publique

L’état de santé parodontale de la population, identifié dans notre enquête est préoccupant. Les problèmes parodontaux sont présents chez l’individu dès 35 ans et la prévalence de la maladie parodontale augmente avec l’âge des individus atteignant 82,8 % chez les 60-65 ans. On sait que les interactions entre maladies parodontales et pathologies générales sont multiples (risque d’aggravation du diabète, augmentation du risque des maladies cardio-vasculaires, risque d’accouchement prématuré….). En cela, les maladies parodontales constituent un enjeu majeur de santé publique, dépassant le champ de la santé dentaire, qui nécessite la coopération de l’ensemble des professionnels de santé.

Au regard des résultats de notre enquête, il apparaît évident que la prévention et le traitement des pathologies parodontales doivent devenir une priorité des pouvoirs publics passant nécessairement par une meilleure valorisation des actes cliniques, par le renforcement des messages de prévention et d’éducation à l’hygiène bucco-dentaire ainsi que par la responsabilisation du patient.

A ce titre, l’UFSBD a élaboré une fiche clinique permettant de réaliser de manière systématique un bilan parodontal simplifié pour tous nos patients afin de mieux évaluer les besoins en soins parodontaux et ainsi proposer aux patients les traitements adaptés.

Fiche-PARO