Si on parlait formation continue ?

Vous n’avez pas fini vos études, votre choix de sujet de thèse n’est peut être pas encore fait, bref vous en êtes en pleine formation initiale, et voilà qu’on vous parle déjà de formation continue ! Mais à y regarder de plus prêt, cela n’est pas si surprenant.

Tout d’abord, il est bon de savoir que continuer à se former toute au long de sa carrière est non seulement une nécessité, étant donné l’évolution permanente des avancées scientifiques, technologiques et réglementaires, mais aussi une obligation déontologique. Elle est inscrite désormais dans la loi puisque, depuis le 1er janvier 2013, chaque professionnel de santé doit suivre au minimum de manière triennal un parcours de développement professionnel continu. Le Développement Professionnel Continu (DPC) est un dispositif de formation réglementé dédié à tous les professionnels de santé et notamment aux chirurgiens-dentistes.

Bienvenue dans le DPC

Le DPC est une démarche active tout au long de l’exercice professionnel qui permet au professionnel de santé d’être acteur de sa formation et de favoriser les coopérations interprofessionnelles et le décloisonnement entre les différents modes d’exercices (ville, hôpital).

Le Développement Professionnel Continu (DPC) a pour objectif :

  • l’évaluation et l’amélioration des pratiques professionnelles et de gestion des risques
  • le maintien et l’actualisation des connaissances et des compétences
  • la prise en compte des priorités de santé publique

crf_dpc_schema_352x383

Pour satisfaire son obligation triennale, l’Agence nationale du DPC met à disposition des professionnels de santé une offre de DPC composée d’actions et de programmes de DPC :

  • Action cognitive (concernant l’approfondissement des connaissances) ;
  • Action d’analyse des pratiques professionnelles (permettant une réflexion sur la démarche et les caractéristiques de la pratique professionnelle effective du professionnel) ;
  • Gestion des risques (visant à identifier, évaluer et prioriser des risques relatifs aux activités d’un métier ou d’une organisation).

Les actions et programmes de DPC dispensés par les organismes agrées DPC sont contrôlés régulièrement. Ces formations doivent répondre à des critères définis par arrêté ministériel (orientations, méthodes, données validées, qualification des concepteurs et intervenants, modalités d’évaluation des actions de formations, transparence, indépendance financière…).

L’Agence nationale du Développement Professionnel Continu (DPC) contribue à la prise en charge financière du DPC pour les professionnels de santé libéraux et salariés exerçant en centre de santé conventionné.

Ainsi en 2018, le plafond de prise en charge par l’Agence Nationale du DPC (ANDPC) correspond à 14 heures par chirurgien-dentiste, actions de DPC présentielles et non présentielles confondues sur la base de 1414 € maximum par participant.

Comment ca marche ?

Chaque praticien choisit une formation DPC qui l’intéresse. Il s’inscrit depuis le site mondpc.fr après y avoir créé son compte DPC. Si il s’est inscrit par exemple pour une formation DPC en présentielle, pour chaque heure suivie, l’Agence Nationale du DPC décomptera l’enveloppe du praticien de la durée de la formation suivie et versera systématiquement à l’organisme de DPC les frais pédagogiques (max 56 €/heure) et indemnisera le professionnel de santé (45 €/heure). Ce qui permet généralement une prise en charge complète d’une formation de 7 heures.

L’UFSBD, organisme agrée DPC, est d’ailleurs un des organismes majeurs de formation continue avec chaque année plus de 2000 praticiens qui s’inscrivent à nos séances. Après près de 15 thèmes de formation proposés chaque année, vous y trouverez forcément, dès votre installation, un sujet susceptible de vous intéresser afin de parfaire vos connaissances et pratiques dans une profession en perpétuelle évolution.

A bientôt dans nos salles !

ET N’OUBLIEZ PAS

a-doctor-is-a-student-till-he-dies-once-he-6307280