Hygiène bucco-dentaire des Français : encore beaucoup de progrès à faire !

L’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire en partenariat avec les laboratoires Pierre Fabre Oral Care, leader en pharmacies sur le segment de l’hygiène bucco-dentaire, ont réalisé une grande enquête on-line sur les Français et leur hygiène bucco-dentaire à l’occasion de la 3ème édition du « Printemps du sourire », campagne de sensibilisation et d’éducation à l’importance d’une bonne hygiène bucco-dentaire.

Et les résultats des plus de 23 000 répondants montrent qu’ils restent un grand travail de pédagogie et d’éducation à faire auprès du grand public et des patients concernant la prise de conscience de l’importance de leur santé dentaire et le respect des bons comportements d’hygiène bucco-dentaire au quotidien.

Cette année, l’étude a mis en lumière 4 problématiques essentielles en termes de santé publique.

Une décorrélation flagrante entre Santé Générale et Santé Bucco-Dentaire

Interrogés sur leur connaissance des liens entre santé générale et santé bucco-dentaire, 36% des personnes interrogées ne les connaissent pas. Ces liens ont pourtant été clairement établis scientifiquement : les pathologies bucco-dentaires représentent la 6ème complication du diabète, favorisent les maladies cardio-vasculaires, augmentent le risque d’accouchement prématuré… Des études sont même actuellement en cours concernant un possible lien entre bactéries buccales et maladie d’Alzheimer. Mais tout cela, trop de français l’ignorent. Cette méconnaissance augmente chez les plus jeunes et diminue progressivement avec l’âge.

Autre paradoxe… 23% des sondés qui se déclarent en bonne santé générale répondent cependant qu’ils ne sont pas en bonne santé bucco-dentaire. En tant que professionnel de santé nous savons tous que personne ne peut se déclarer en bonne santé générale sans être en bonne santé dentaire notamment au vu des interactions identifiées et de leur impact sur la qualité de vie. Mais la réalité est là et ce chiffre monte d’ailleurs à 48% chez les plus jeunes.

Les recommandations incontournables pour une bonne santé bucco-dentaire et donc une bonne santé générale ne sont pas respectées

La fréquence de visite chez le dentiste

Selon l’enquête, 69% les femmes adoptent un comportement plus préventif et sont plus nombreuses à consulter un dentiste avec la réalisation d’un détartrage plus régulièrement que les hommes : 46% d’entre eux n’ont pas eu de visite chez le dentiste depuis au moins 1 an. On voit ainsi le chemin à parcourir pour arriver au nettoyage professionnel réalisé chaque année par chaque Français …

Le brossage des dents

Plus d’un quart des Français (26%) ne se brossent pas les dents au moins deux fois par jour. L’UFSBD recommande pourtant un brossage des dents 2 minutes 2 fois par jour, premier geste de prévention efficace contre les pathologies bucco-dentaires. Tout comme la régularité de la visite chez le dentiste, les hommes ont un comportement plus à risque que les femmes puisque 35% d’entre eux déclarent se brosser les dents une seule fois par jour voire pas tous les jours…

Les personnes qui fréquentent le moins régulièrement le cabinet dentaire sont aussi celles qui ont les moins bonnes habitudes d’hygiène bucco-dentaire.

Les Français ne prennent pas en compte les signes avant-coureurs des maladies parodontales

61% des sondés déclarent avoir les gencives qui saignent de temps en temps et 14% à chaque brossage. On observe que lesGencive-qui-saigne-300x225 patients qui ont les gencives qui saignent, sont plus nombreux parmi ceux qui n’ont pas eu de détartrage depuis plus de 1 an. Logique !

Malheureusement, ce signe clinique ne les alarme pas et ne déclenche pas une consultation chez leur praticien pour contrôler et traiter ce symptôme.

Une méconnaissance totale de l’importance du nettoyage interdentaire quotidien et des moyens efficaces pour y parvenir

Le brossage des dents permet de nettoyer uniquement 60% de la surface des dents. Limité à la brosse à dents, un bon brossage en fréquence et en durée ne suffit pas. Il faut aussi assurer un nettoyage interdentaire efficace et quotidien pour éliminer la plaque dentaire sur les 40% restants.fil

Et pourtant 3 personnes interrogées sur 4 pensent que la brosse à dents suffit pour le nettoyage des surfaces dentaires et seulement 13% des sondés déclarent nettoyer leurs espaces interdentaires au moins une fois par jour conformément aux recommandations de l’UFSBD.Concernant le nettoyage interdentaire dès le plus jeune âge, seulement 30% (soit 1 répondant sur 3) pensent qu’il est important de commencer le nettoyage interdentaire dès le plus jeune âge et dès l’apparition des dents de lait et 28% pensent que ce nettoyage est réservé aux adultes.

POST_TWEETER_PAQUERETTES-3

Ces résultats démontrent le travail majeur d’information et d’éducation qu’il reste à mener sur les adultes, pour eux-mêmes et en tant que parent, pour changer les comportements et minimiser ainsi le risque de caries pour les enfants. Les résultats démontrent aussi que les Français semblent également méconnaître les instruments efficaces pour réaliser ce nettoyage interdentaire. Notre profession a donc une responsabilité collective et individuelle pour continuer à informer et éduquer le plus grand nombre à adopter les bons comportements pour rester en bonne santé bucco-dentaire. L’UFSBD s’y emploie depuis plus de 50 ans mais elle a besoin aussi du soutien et de l’action de chaque praticien au quotidien dans leurs cabinets. Elle va ainsi profiter de cette journée mondiale de la santé bucco-dentaire et des jours qui suivent pour multiplier sur les réseaux sociaux des messages d’éducation pour le grand public, n’hésitez pas à les relayer !

POST_TWEETER_PAQUERETTES-5