Les cotisations retraites, comment ça marche ?

Les systèmes de retraite restent un véritable casse-tête pour bon nombre de Français. Quel est l’âge légal de la retraite ? Comment est-elle constituée ? Quand bénéficier du taux plein ?

Nous allons vous aider à mieux appréhender vos futures cotisations retraite auprès de la CARCDSFcarcdsf (caisse autonome de retraite des chirurgiens-dentistes et des sage-femmes) en tant que jeune chirurgien-dentiste. Mais avant cela, même si il est très difficile de se projeter sur la fin de sa carrière avant même qu’elle n’ait commencer (!), il est important d’avoir quelques infos sur sa future retraite et l’âge à laquelle pour le moment celle-ci est programmée.

 

L’âge légal de départ à la retraite :

Il s’agit de l’âge à partir duquel un assuré peut prétendre à un départ à la retraite, quel que soit le nombre de trimestres qu’il a validé. Cet âge est fonction de la date de naissance de l’assuré.

Né(e) … avant le 1er juillet 1951 entre le 1er juillet et le 31 décembre 1951 en 1952
Age légal 60 ans 60 ans et 4 mois 60 ans et 9 mois
Né(e) … en 1953 en 1954 en 1955 ou après
Age légal 61 ans et 2 mois 61 ans et 7 mois 62 ans

 

L’âge du taux plein : 

Il s’agit de l’âge à partir duquel un assuré peut prétendre à un départ avec le taux liquidation maximal, c’est-à-dire sans décote (c’est à dire sans perte sur le montant que vous allez toucher mensuellement une fois à la retraite), quel que soit le nombre de trimestres qu’il a validé.

Né(e) … avant le 1er juillet 1951 entre le 1er juillet et le 31 décembre 1951 en 1952
Age légal 65 ans 65 ans et 4 mois 65 ans et 9 mois
Né(e) … en 1953 en 1954 en 1955 ou après
Age légal 66 ans et 2 mois 66 ans et 7 mois 67 ans

retraite_argent_age_une

Vos cotisations en début d’activité

Vos revenus ne seront pas connus. Les cotisations dont vous allez être redevables au titre des deux premières années d’activité seront donc calculées sur des bases forfaitaires.

Vous allez cotiser à 4 régimes de cotisations obligatoires :

  • 3 régimes de retraite : Régime de base des libéraux (RBL), régime complémentaire (RC) et si vous êtes conventionné au régime des prestations complémentaires de vieillesse (PCV).
  • 1 régime de prévoyance : le régime invalidité-décès.

La première année d’activité, les cotisations sont dues au prorata de la durée d’affiliation.

Prenons l’exemple, d’une jeune diplômé en décembre 2016 qui aurait débuté une collaboration libérale au 1er janvier 2017 :

Régime de base des libéraux

  • En 1ère de son année d’activité : le montant de sa cotisation annuelle s’élèvera à 752 €. Elle est calculée sur une assiette forfaitaire correspondant à 0,19 % du plafond annuelle de la sécurité sociale (PASS) soit 7453 € en 2017.

Sa cotisation provisionnelle sera régularisée en 2018 en fonction de son revenu réel de 2017

  • En 2ème année d’activité : le montant de la cotisation annuelle s’élèvera à 1070 €. Elle est calculée sur une assiette forfaitaire fixée à 0,27 % de la valeur du PASS, soit 10592 € en 2017.

Cette cotisation provisionnelle sera également régularisée en 2018 en fonction de son revenu réel de 2017.

A noter : Afin d’éviter d’importante régularisation des cotisations provisionnelles , vous avez la possibilité de demander que ces cotisations 2017 soit calculées sur un revenu 2017 estimé.

Particularité du régime de base

La cotisation minimale : le montant de la cotisation du RBL ne peut être inférieure à 11,50 % de la valeur du PASS, soit 455 € en 2017, excepté si vous êtes titulaire de la prime d’activité ou du RSA. La cotisation minimale permet de valider 3 trimestres de durée d’assurance.

Pour en savoir plus : Report et étalement des cotisations.

 

Régime complémentaire

Sa cotisation forfaitaire s’élèvera à 2 556 € en 2017.

Vous avez la possibilité de demander la dispense de cette cotisation les 2 premières années civiles de votre activité libérale.

Pour plus d’information : cliquer ici.

Régime des prestations complémentaires de vieillesse

La cotisation forfaitaire s’élèvera à 1391 € en 2017.

Vous avez la possibilité de demander la dispense de cette cotisation si vous n’avez pas exercé en 2016 ou si votre revenu réel de 2016 est inférieur à 11500 €.

Pour plus d’information : cliquer ici.

Régime invalidité-décès

La cotisation forfaitaire s’élèvera à 1077,40 € en 2017.

Voici un tableau récapitulatif des cotisations en début d’activité :

Régime Cotisation

forfaitaire

Assiette des

revenus

Taux Cotisation
RBL Première année 7 453 € 10,10 % 752,00 €
Deuxième année 10 592 € 10,10 % 1 070,00 €
RC Première année Forfait 2 556,00 €
Deuxième année Forfait 2 556,00 €
PCV Première année Forfait 1 391,00 €
Deuxième année Forfait 1 391,00 €
ID Première année Forfait 1 077,40 €
Deuxième année Forfait 1 077,40 €